Les bonnes matières grasses dans mon assiette !

FullSizeRender-4

Les bonnes matières grasses dans mon assiette !

Lorsqu’on parle de maladies cardiovasculaires, les matières grasses sont souvent mises sur le banc des accusés. Cholestérol, triglycéride et acides gras saturés sont des mots que l’on n’aime pas trop retrouver derrière les étiquettes alimentaires. Pourtant, des acides gras, il en faut ! Et oui, il ne faut pas oublier qu’ils font aussi partie de la variété de l’équilibre alimentaire et qu’ils ont un rôle indispensable à jouer dans l’organisme !

Il est vrai que les matières grasses doivent être consommées avec modération. Elles sont très riches en énergie (et donc souvent responsables du surpoids) et peuvent contenir des acides gras saturés mauvais pour la santé. Ces acides gras saturés se trouvent notamment dans les produits de d’origine animale tels que le beurre, la crème, le fromage ainsi que dans de nombreux aliments prêts à consommer (barres de chocolats, pâtes à tartiner, biscuits, cakes, etc.) Une consommation judicieuse de ces acides gras serait d’un maximum de 10 gramme par jour. Nous voilà rassurés, on va pouvoir continuer de mettre un peu de beurre ou de pâte à tartiner sur notre tartine du matin (juste un peu moins qu’avant) !

Afin d’apporter suffisamment de vitamine A et E (et oui, les matières grasses contiennent des vitamines !) ainsi que d’acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6), il est important de consommer suffisamment de matières grasses d’origine végétale ! Celles-ci contiennent des acides gras mono- ou polyinsaturés bénéfiques pour la santé et indispensables au transport de plusieurs vitamines ainsi qu’à à la fabrication de certains tissus. Ces acides gras sont également des atouts indispensables pour nous protéger du risque cardiovasculaire !

Pour vous aider à vous en sortir avec tous ces acides gras différents, Nutrition Concept vous donne quelques astuces :

  1.  Utilisez 2 à 3 cuillères à soupe d’huile végétale par jour pour préparer vos plats, dont la moitié en huile de colza afin d’apporter les oméga-3. Toutefois, soyez attentifs à ne pas cuire les huiles qui ne supportent pas bien la cuisson (se référer aux indications sur l’étiquette du produit).
  2. Si vous utilisez des huiles ne supportant par la cuisson (certaines huiles d’olive et de colza), ajoutez-les simplement à la préparation une fois que celle-ci a déjà été cuite au four, à l’eau, à la vapeur ou en papillote (et donc sans matières grasses).
  3. Les huiles pouvant être chauffées sont les huiles de tournesol, de maïs ou d’arachide. Les huiles de colza, olive, lin, noix, sésame et noisettes devraient être utilisées uniquement à froid sauf si elles contiennent la mention HOLL (indiquant que l’huile a subit un procédé lui permettant de supporter la cuisson).
  4. Il est aussi conseillé de consommer 20 à 30g de fruits oléagineux chaque jour (noisettes, noix, amendes, etc.) ou de graines (courge, lin, etc.). Vous pouvez également les ajouter à vos plats.
  5. Consommer du poisson gras (saumon, thon) au moins une fois dans la semaine est une bonne astuce pour couvrir vos besoins en oméga 3.
  6. Afin d’éviter de consommer trop d’acides gras saturés, évitez les viandes grasses, les charcuteries et les aliments prêts à consommer.

En espérant vous avoir appris plein de (ou au moins quelques) choses, on vous donne rendez-vous tout bientôt pour davantage d’articles sur l’alimentation et la santé !

 A bientôt !

NO COMMENTS

POST A COMMENT